Archive pour décembre, 2005

2005

Posted in pumuckl écoute on décembre 21, 2005 by pumucklblog
Si les grands esprits se rencontrent, alors je suis un simplet car contrairement à un vénérable camarade, je succomberai (comme un autre camarade d’ailleurs) au souci d’ordonner et de hiérachiser mes affections discographiques de cette année 2005. Mesdames, mesdemoiselles et messieurs, le podium en image, sous vos applaudissements.

1) Sigur ros/
Takk
:
Loin devant. Un disque, comme le précédent, que la critique parisienne a encore une fois sous-estimé. Le seul disque qui supporte d’être écouté une fois par jour depuis le 12 septembre, un des seuls disques qui musicalement et techniquement m’épate à toutes les écoutes, un des seuls disques qui laisse l’impression d’imposer de nouvelles conventions. Confrontation du post-rock caverneux, de la pop légère, de l’electro, du contemporain répétitif dans un tout d’une cohérence indéniable. Une ambition unique.
2) Sufjan
stevens /
Illinois:
Bon ben voila un petit gars qui coiffe tout le monde sur le terrain de la hype critique… Subrepticement et sans le renfort des gros médias, l’ami stevens a imposé illinois comme " the buzz". A contrario de sigur ros, lui, il m’épate dans sa façon de manier le fil a couper le beurre (comprenez de jouer avec les conventions pop séculaire sans sonner copiste) et a scuplter des petites fées dans la pate jaune. La Classe.
3) Paul Mc Cartney/
chaos and creation in the backyards:

Rien à ajouter. Monsieur Pop te ponds 13 perles pop.
4)Matt
Elliott/ Drinking songs:
Un disque étonnant d’austérité, de simplicité, de recueillement. Je le répète, si sommeil léger doit a un disque, c’est à celui la.
5)Arcade
Fire/ funeral:
Buzzzzzzzzzzz. Tout a déjà été dit sur Arcade Fire. Mon premier disque acheté en 2005…je dis ca juste pour me la péter.
6)Poney club/
gusty winds exist:
Du Post rock certes, mais du post rock qui tabasse et d’une, qui s’affranchit des formes du genre et de deux. Poney club n’est pas un tortoise du pauvre!!!
7)Nonstop/
roadmovie en béquilles:
Pour rire en famille…Je croyais qu’en distribuant ma photo à des tueurs a gage, ca me donnerait le gout des voyages. En voila une bonne idée.
8)Murcof/
remembranza:
Mon disque peine à jouir de l’année. Electronique, piano et quatuor a cordes pour un groupe Mexicain qui rappelle à Luis Mariano qu’il ne devrait pas s’époumonner comme ca, c’est pollué mexico, il va finir avec un cancer des poumons.
9)Idaho/ The lone gunman:
joker
10)Sebastien
Schuller
/ Happiness:
Bon ben, joker encore… Un premier album qui synthétise a peu près tout ce que j’aime. Un disque qui sait faire une place aux instrumentaux pour éviter d’être bavard, c’est appréciable.
11)Depeche
Mode/
playing the angel
Parce qu’on se refait pas…
12)Nine Inch nails/ With teeth:
Et pour finir, un disque qui m’a horripilé par moment mais qui sait faire mumuse avec tous les trucs un peu efficace que le rock US peut nous pondre et qui sait parfois s’aventurer sur des terrains inattendus. On oubliera l’autoplagiat de certains titres pour savourerle premier morceau et la fin du disque.

Annexe Méthodologique.

Pour opérer ce classement, j’ai employé des outils statistiques pointus et élaborés. Je me suis basé avant tout sur le critère dit de plaisir lui-meme évalué et objectivé à l’aide d’ indicateurs quantifiables que sont le nombre d’écoutes annuelles du CD évalué et le maintien des écoutes au cour du temps. Le biais naturel qui consiste a privilégier les items les plus récents a fait l’objet d’une rectification.
Cependant, pour ne pas favoriser les daubes efficaces et ne pas pénaliser les bons disques dans la catégorie"peine à jouir", j’ai pondéré le critère de plaisir par un critère d’estime musicale et technique.
En gros et pour résumer, c’est de l’escroquerie.
Publicités

Pumuckl dans VF: 1ère partie.

Posted in news on décembre 8, 2005 by pumucklblog
Pumuckl était l’invité de l’émission VF de radio campus Paris ce mercredi. J’en profite pour remercier Valentine, Johann, Matthieu et les autres gens qui étaient la pour leur accueil chaleureux. N’oubliez pas, VF c’est un mercredi sur 2 à 21h30 sur 93.9FM à Paris.
Pour tout ceux qui ne pouvaient pas écouter en direct, l’émission est diffusée en podcast ici même. La playlist de l’émission ainsi que les sites internet des artistes diffusés sont détaillés sur le site de l’émission.

En podcast sur ce post, la première demi-heure de l’émission consacrée en majeure partie l’interview de votre serviteur pompeux. Vous vous ferez une idée de mon niveau en allemand, vous saurez pourquoi pumuckl s’appelle pumuckl (enfin pas tout a fait…), pourquoi je chante en anglais mais pas trop, et comment "je suis le despote de moi-même" ( ca se la pète grave…).

La deuxième demi heure, qui comprend les deux morceaux live est dans le post d’en dessous…