les hasards du net…

Moi qui suis le premier à succomber au scepticisme à l’égard des discours sur "la magie internet", genre "plus rien de nous sépare, c’est génial", me voila pris à défaut. En effet, figurez-vous, mes bons amis, que j’ai un auditeur japonais (que je salue), habitant de kyoto, la ville du protocole PQ et de la chanson(;o), auditeur japonais donc qui m’a écrit pour acquérir les CD de pumuckl. Voila, qui méritait d’être signalé…
vinaya.jpgDe plus, par un hasard mailique dont la substance n’ a pas d’importance, je suis rentré en contact avec un jeune homme, artisan parisien de l’autoproduction, qui m’a gentiment envoyé son CD. Ce garçon s’appelle Vinaya, le disque qu’il m’a envoyé s’appelle "les valses" . Il vient de sortir un nouveau disque intitulé "les marges"… Si je prends le temps de vous en parler, c’est que le disque que j’ai reçu est absolument formidable. Pour synthétiser, Vinaya propose des chansons en français ainsi que des instrumentaux . Coté musique, l’atmosphère du disque est résolument accoustique et paisible, mélant harmonium (enfin je crois…), piano, guitare , quelques percussions chromatiques (xylo et compagnie), tout cela relevé par un soupcon discret de rythmiques électroniques, d’ambiances synthétiques et de voix parlées d’ambiance (extraits de film sans doute…) . Les harmonies et les arrangements m’ont assez spontanément évoqué le dernier the Album Leaf (ce qui, sous ma plume, est un compliment…). Surtout, l’ensemble demeure extrêmement dépouillé sans jamais lasser…Pour tout dire, moi qui suis adepte des morceaux à plus de 60 pistes, la simplicité d’apparence de ce disque me laisse réellement admiratif. Les textes, lorsqu’il y en a, sont en parfaite adéquation avec l’orchestration: sobres, mesurés, pudiques… le rapport à la narration est distant et évoque, par exemple, les tout débuts du label lithium et, ne nous privons pas , la fossette de qui vous savez… Bref, poursuivre plus loin dans la dythirambe n’apporterait pas grand chose à mon propos. Une nouvelle preuve que l’autoproduction est réellement passionante…
Retrouver des morceaux de vinaya sur le compilation ADA volume 7 (tiens donc…), sur la page mp3 de popnews et, bien sur, sur la page consacrée de son site (écoutez donc le jour se lève…).
Publicités

4 Réponses to “les hasards du net…”

  1. Tu me déçois un peu là avec cette expression « la magie internet », mais je suis loin de t’en vouloir.

    Sur internet, la magie commence en effet, comme tu le constates quand on donne.

    Après on reçoit..

    Bloguer prend du temps. Ce n’est justement pas de la magie, sinon, on revient dans la bullshit du web de 2000 et de la bulle de l’époque…

    Tenir un blog prend en général plusieurs mois avant de commencer à trouver son audience, à moins d’être un acharné et d’y passer plusieurs heures par jour.
    Il faut de la qualité, il faut de l’intérêt, il faut du partage.

    Quand sur BlogART, tu fais un podcast, le fichier xml produit est repris par des dizaines de robots, de moteurs qui redistribuent ensuite tout ça…
    Rien d’étonnant pour moi qu’un japonais soit tomber sur ton son…

    Il me semble que tu as tous les ingrédients pour en vendre maintenant 50 000 :)…

  2. je ne suis pas tombé dans les camps des youpi…je m’amusais récemment des discours de ptis utopistes fainéants qui me disait qu’internet, c’était LE lien…Ou alors des mythes genre clap your hands say yeah ou artic monkeys qui se seraient fait grace à internet et pour les seconds grace a my space…la, je crie à l’escroquerie… que my space soit indicateur de hype, je veux bien, qu’il révèle qui que ce soit, je demande a voir (enfin je reviens pas la dessus, on est bien d’accord)…
    Et puis quand je sais que « sommeil léger » a été téléchargé plus de 10000 fois sur le site d’ADA et que j’ai vendu, allez, 5 CD à des auditeurs de la compil, je me dis soit que je fait de la daube (mais comme chacun sait je m’aime assez pour ne pas le penser!!!;o) soit qu’il n’y a pas de magie internet.
    pour mon japonais, je le signalais parce que j’ai trouvé ca épatant que la garcon triomphe de la langue et qu’il m’écrive en francais…

  3. larvolutionmaispasaprs22h Says:

    Evidemment quand on supporte un coût fixe style abonnement internet en tout genre, il est rationnel pour un agent économique style Marshall d’arbitrer favorablement vers le téléchargement gratuit d’un bien X=CD de pumuckl plutot que d’aller user des ses pieds (« coût des chaussures ») pour aller voir pumuckl dans la salle des collections de tu-sais-où pour lui acheter réellement un CD véritable qu’il pourrait acquérir pour la modique somme de 6€ TTC (pas le groupe).Alors qu’il peut le faire dédicacer en meme temps, ce qui n’est pas donné a tout le monde.Au pire peut etre que les cinq CD que tu as vendus tournent entre les mains de centaines de personnes=économie d’échelle.Ben ouais, voila le probleme.

    Bon.ca serait bien que je me taise.

    signé: KANAL HISTORIQUE DE CRAPONNE.

  4. jean-paul Says:

    et si on remplaçait l’harmonium par un accordéon, ça donnerait quoi ?…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :