OVNI

Deux disques pour ceux qui ne courent pas franchement après les buzz…

J’ai découvert le collectif canadien  broken social scene, il y a trois ou quatre ans avec Feel Good Lost, album de post rock élégant et académique… A l’époque, le label constellation (qui vient de refaire son site…) jouissait d’une aura de légitimité underground absolument tonitruante (souvent à juste titre d’ailleurs) sur laquelle BSS a surfé. Placé sous le patronage précieux de Ohad Benchitritt, guitariste et membre clé de Do make say think, BSS n’avait pas eu de mal a trouvé un public dévoué a sa cause. Depuis les choses ont changé…après une collaboration relativement ratée avec steve Albini, Godspeed a splitté, constellation, depuis la fin de chronowax, n’a même plus de distributeur en France et ses nouvelles sorties passent aussi inaperçues que les numéros de magic…c’est sans enthousiasme qu’on a vu débarquer un nouveau disque estampillé BSS. Je me suis tout de même procurer ce disque en prévision du concert des canadiens à l’astrolabe…
Réaction: Il y a une vie après le post-rock. Car BSS offre un album éponyme étonnant qui sans renoncer à ses acquis et en gardant les mêmes musiciens, rompt avec les athmosphères éthérées des albums précédents et revisite l’histoire la pop. Difficile de ne pas penser à my bloody Valentine à l’écoute du CD, notamment par le sous-mixage caractéristique des voix souvent fluettes, et au contraire la densité (genre, tu les as vu mes gros compresseurs…) des guitares pour autant jamais aggressives ni sursaturées. Tout au long de ces 14 morceaux, les BSS manient des conventions a priori difficilement conciliables, pop, post rock, blues et même vaguement soul, sans jamais tombé dans l’immédiateté (en passant, le morceau intitulé 7/4, a mon avis parmi les plus efficaces de l’album, tire son titre apparement de sa signature rythmique: faire danser en 7 temps, c’était pas facile…) . Pas évident et même parfois un peu rude, voila un disque passionnant. La prestation scènique d’hier à l’astrolabe était quant à elle épatante en se démarquant de l’album par un jeu plus péchu, plus testotéroné…

Encore plus barré: drum’s not dead, 3ème album de Liars. J’avais acheté leur premier album dont j’ai oublié le nom et qui ne m’avait pas vraiment enthousiasmé. En pleine hystérie néo-rock (on était tous hystériques à l’époque…), ce disque était bien calibré: esprit punk, guitares tendues, voix constamment filtrée…si j’étais méchant (et je le suis, ca tombe bien), j’aurais dit que c’était un fugazi du pauvre, qui a épaté les popeux parce qu’ils n’ont jamais entendu de bons groupes de hardcore ou parce que liars criait moins fort que les bons groupes de hardcore. c’est sans enthousiasme que j’ ai vu débarquer un nouveau disque estampillé Liars (oh qu’est ce qu’on se marre avec nos figures de style à deux balles…)
Réaction: il y a une vie après la hype. Drum’s not dead est un disque qui ferait crier toute la presse au génie si c’était radiohead qui l’avait fait (ce qui ne veut pas nécessairement dire que le disque est génial…) D’ailleurs la voix du chanteur est de façon stupéfiante identique à celle de thom Yorke… Alors je ne sais pas quoi vous dire pour vous convaincre de jeter une oreille sur ce CD. C’est ce que j’appelerai du post-punk (et je suis assez content d’utiliser le préfix "post" en sachant ce que je veux dire précisément, avec évidence, ca change): il y a tous les éléments punk mais ca ne ressemble pas à du punk…complètement psychédélique, l’énergie contenue, les guitares dissonantes à volonté, les voix incantatoires et répétitives, … voila un disque qu’on aurait sans doute pu entendre dans les années 70 ou alors voir signer chez constellation sans que ca choque personne. Comme BSS, et plus encore, drum’s nor dead ne se laisse appréhender gentiment… ce CD me laisse dans la même expectative que Kid A à sa sortie…une bonne raison de lui laisser le temps de faire son travail…

update du post: chronique assez fidèle de l’album de liars dans popnews ici

Pour finir, allez télécharger la compilation ADA volume 9 ici.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :