Archive pour juin, 2010

mon plan de reprise…

Posted in écoutez pumuckl, news on juin 8, 2010 by pumucklblog

J’ai délaissé ce blog depuis bien longtemps et sa fréquentation me le rend bien. J’aurais bien envie d’évoquer dans ces pages les différents disques, concerts et films qui ont rythmé mes jours ces derniers mois, mais mon avis n’a au final pas beaucoup d’intérêt pour la collectivité ! Je me promets néanmoins de trouver le temps de vous parler du très bel album de Lou (et après et on verra) qui est sorti le mois dernier et dont j’ai suivi l’avancée depuis… quelques années maintenant.  Avec toujours ce sentiment de connivence musicale (dans la marginalité trop invisible sans doute).

Et pumuckl alors… si j’ai appuyé gentiment sur la pédale frein depuis six mois après l’investissement exclusif pour l’anecdotiste, j’ai quand même œuvré autour de projets collectif en « one shot ».

Il m’a été proposé par le label « disques normal » de participer a une compilation (avec david fakenahm,, laudanum, jullian angel, etc…)  en hommage au regretté Mark Linkous de sparklehorse, qui a décidé de partir en ce début d’année. Je ne suis pas fan absolu de Sparklehorse mais j’ai un souvenir très ému du troisième album (wonderful life) grâce auquel j’ai découvert ce groupe. Je voulais en reprendre la chanson titre (en la mélant avec un couplet de strawberryfields, allez comprendre j’ai toujours penser aux couplets de strawberryfields en écoutant l’intro de wonderful life) mais c’était déjà pris ! Je me suis rabattu sur sea of teeth, chanson pour la peine farouchement de circonstance (la mort, la poussière…). Ce qui me gène un peu en fait, j’espère que les circonstances ne polluent pas en pathos une chanson qui, avant tout, est une belle chanson, sobre comme l’étaient la plupart des titres de sparklehorse.  Le travail a été très rapide,  sans trop d’hésitations et me replonge dans des l’univers de « Carbone », tant du point de vue du discours que des arrangements.  Le bouclage de la compil semble prendre quelque retard mais devrait être téléchargeable gratuitement très bientôt, je vous tiens au courant dans ces pages.

Le webzine ADA (qui finalement continue de faire des compils) a également lancé un appel à candidature pour un projet déraisonnable : le réenregistrement de #3 de diabologum, (le meilleur album que la France a jamais connu dans le cœur de votre serviteur, j’avais expliqué pourquoi sur ce site mais la migration du blog a scratché ma prose, je m’en rends compte en écrivant ce message…f*ck). Si pumuckl ne le fait pas, qui le fera ? Par peur de voir tous les candidats malheureux de la nouvelle star se lancer dans l’aventure, je suis sorti de ma réserve j’ai mis de coté mes complexes face a ce monument intouchable, et j’ai choisi de me lancer dans ce qui reste pour moi de l’arrogance satisfaite : reprendre diabologum. Le choix du titre a été douloureux. Je voulais au début m’attaquer a un titre plus « facile » (toute proportion gardée). J’ai pensé à les angles , avec son texte court, sans mélodie. Déjà pris, m’a-t-on dit. Au final, comme l’injection d’un soupçon de modestie dans l’entreprise aurait relevé du cache sexe, j’ai rangé toute ma modestie en choisissant le mythe, le chef d’œuvre de Michel Cloup (après de la neige en été…), A découvrir absolument.

Cela a été assez vite aussi. 3 jours a temps complet. Sans plan prédéfini, sans intention a priori. Car pour s’attaquer a ca, il ne fallait pas réfléchir. Foncer dans le tas. Je ne saurai pas vous dire si ma version est fidèle…  Musicalement, je me suis sans doute peu affranchi (j’ai pourtant essayé, en changeant les harmonies, en remplacant les tonalités mineures par des majeures, plus enlevées, en prohibant l’usage du délai, etc…). Quant à l’intention, je vous laisse juge. En espérant que la technique ne tue pas le spontané. Choisir comment prononcer un texte qui peut tout dire…

Les 2 morceaux seront disponibles à la rentrée!

Publicités