Archive for the discographie Category

Pumuckl signé !?

Posted in Anecdotiste info, écoutez pumuckl, discographie on juillet 14, 2011 by pumucklblog

C’est avec une petite fierté que je vous annonce la première sortie « officielle » d’un disque de [pumuckl]

Simple 7′, Vinyl au format 45 tours, est ainsi la première sortie du tout nouveau label withoutmyhatrecords et comprend « sommeil léger » et un remix de « sonore ». Premier (…) tirage à 300 exemplaires, en vente 5.5€ (+1.5 port) sur le site du label.


L’idée a germé, il y a maintenant presque un an et demi, dans la tête d’Olivier, web chroniqueur (benzine, entre autre), blogueur insatiable (ici) et intense soutien immodéré de pumuckl depuis 2005. Pour tout dire, à l’époque, je me suis dit que l’idée était lancée dans l’espace et que son orbite allait vite dériver. C’était mal connaitre l’opiniâtreté et la conviction contagieuse du camarade.

Bref, je suis vraiment content du projet pour tout un tas de raison. D’abord, parce que, étant viscéralement attaché à l’objet disque, ce rétropédalage vers un support vinyl, avec une grande et belle pochette, me semble une démarche finalement en phase avec mes envies de « solide », de matériel. Ensuite, parce qu’il ne fait aucun doute que je partage avec l’ami Olivier une connivence musicale évidente, son blog étant devenu mon abreuvoir de découvertes… Enfin, parce que ce même Olivier m’a offert ce dont la plupart des « artistes » (je n’aime toujours pas ce mot) rêve aujourd’hui: un investissement (dans tous les sens du termes) sans condition, une adhésion sans réserve… bref un engagement qui transforme en acte tous les mots qu’il avait pu tenir dans ses chroniques. Alors sans fioriture, merci à lui!

C’est Olivier qui a choisi « Sommeil léger » comme face A. Cette chanson aura été définitivement un point fixe dans ma pseudo carrière… Ma première chanson en français, la chanson titre du EP de loin le mieux chroniqué, celle dont tout le monde m’a toujours parlé, notamment après sa parution sur le volume 8 des compilations A découvrir absolument, celle qui aura fini en ouverture de l’album. Cette polarisation me déborde un peu… Etrange trajet pour un titre naif, que  j’ai souvent crains bancal…

J’ai voulu une nouveauté relative pour la face B, et j’ai opté pour le remix, déjà parce que j’étais à sec de titres « sortables » et ensuite parce que l’exercice m’amusait. Lors des sessions de l’anecdotiste, j’avais enregistré le titre avec l’idée de ne pas reproduire les ficelles un peu récurrentes de pumuckl (a savoir des envolées de grosse guitare en fin de morceaux…). J’avais donc opté pour un arrangement en tension mais sans explosion… Le remix a été l’occasion de donner une revanche à l’agressivité contenue du titre: j’ai relâché les chevaux!

Plus de nouvelles tout bientôt!

Publicités

L’anecdotiste

Posted in Anecdotiste info, discographie on juin 1, 2009 by pumucklblog
l'anecdotiste

l'anecdotiste

1/ Sommeil léger

2/ Amour du Vertige

3/ Expiré

4/ Haut/ bas

5 et 6/ sonore

7/dehors

8/Remords

9/La jalousie de la vierge Marie

10/ une vie = une seconde

11/Une berceuse pour soi

On dira que c’est le premier album de Pumuckl, sur un format long et sur une direction nette et définie. 10Titres electro pop en Français.  On retrouvera donc 5 « nouveaux » titres, sur aucun des précédents CD, une reprise très libre (je crois et j’espère) de Jérôme Minière (9) et 4 vieux titres revus à la sauce 2009 ( le degré de retoilettage est assez varié, cela va d’une franche réorchestration pour remords à un simple remastering de une vie= une seconde en passant par un éenregistrement total mais sans nouvelles idées de Sommeil léger…)

Cela aura pris beaucoup de temps, plus de 2 ans et demi depuis Carbone avec des franches envies de laisser tomber. D’ailleurs, entre les morceaux qui ne collait pas  (et que je gardes pour la suite, car ils sont finis ) et les morceaux abandonnés en cours de route ou dégagés du tracklist (des morceaux souvent longs, d’ailleurs), j’aurais gaspillé beaucoup d’énergie en improductivité. J’ai très naturellement l’incapacité de me prononcer sur ce que ca vaut, mais le temps passant ne me laisse pas comme à la fin des autres Cd un sentiment de « pas fini ». Bref, je suis plutot satisfait j’espère qu’il plaira beaucoup à peu plutot que peu à beaucoup! et surtout à vous!

Merci à Maria Castro pour ses  sublimes photos. J’ai essaié de les mettre en valeur à travers un objet disque un peu sophistiqué dans le package avec superposition d’un calque. Sur ce point, je suis vraiment content, en tout cas… Je reste convaincu que la musique s’appréhende différemment selon son support et que l’objet disque apporte quelque chose. J’espère mettre cela en pratique comme il faut.

merci enfin à David F, et Lou pour les écoutes de mixage.

Le CD est disponible pour l’instant seulement en me contactant : sommeil.leger_a_gmail.com.

PS: le tarif: 10 euros + 2 euros de port.

Il me reste par ailleurs des copies de « Carbone », pour ceux que ça branche.

Carbone

Posted in discographie on novembre 13, 2006 by pumucklblog

Carbone est donc le 4ème CD de pumuckl.

Carbone_pochette_compress__2.jpg

Petite historique: il a été conçu (au sens le plus large, de la composition au mixage) entre septembre 2005 et Octobre 2006. J’avais enregistré une maquette d’une vie =une seconde au moment du mixage de sommeil léger dès septembre 2005. Ce morceau a été  presque entièrement refait cet été.  Buprénorphine était à l’origine une chanson destinée à sommeil léger…Abandonnée à l’époque, j’ai repris les pistes en février pour en faire un instrumental plus court que j’ai remixé cet été. Enfin, les autres titres ont quant à eux été entièrement enregistrés en juillet-août. Tous les titres ont été mixés et masterisés par logiciel en septembre et octobre 2006.

 La photo à partir de laquelle le recto de la pochette a été contruit représente  l’installation EOUtopia du collectif la cellule0038753K . Je trouve cette photo vraiment magnifique et vraiment appropriée…Je ne pouvais pas réver d’une plus belle pochette. Je remercie vraiment Guillaume et ses comparses pour m’avoir permis d’utiliser leur travail…j’espère que vous trouverez que j’en ai fait bon usage!

Comme sommeil léger, carbone dure une petite demi-heure. J’ai une nouvelle fois opté pour une format court et pour une production domestique, c’est à dire pour un gravage maison… Le choix d’un format court a répondu à la fois à un choix et à des contraintes… J’ai, comme l’an dernier et compte tenu du temps dont je disposais, préféré faire peu de morceaux et les creuser au maximum. Au dela des contraintes, je reste aussi très attaché à des disques entre le format album et  le format EP… Il me semble que ce format intermédiaire me permet d’être plus cohérent sur la longueur, plus construit, en évitant, autant que possible, le remplissage. Quand au choix d’une production domestique, il tient autant à des contraintes budgétaires qu’à l’impatience de faire circuler le bébé… Il me permet par ailleurs de faire des petites fantaisies autour de la pochette… j’ai essayé de faire quelque chose d’un peu original avec une pochette cartonnée et dépliante sous film plastique.

J’ai pour principe de ne pas faire d’autoglosage… La seule chose que pourrais dire sur le contenu musical de Carbone, c’est que c’est un disque bien plus hédoniste que sommeil léger…je me suis fais beaucoup plus plaisir en le faisant…il est sans doute moins affranchi que sommeil léger, les références transpirent, je pense, plus que dans le disque précédent mais, la sueur marque la détermination du mouvement!!!

 Voila, avant de clore le bavardage, je tenais à remercier tous ceux qui soutiennent pumuckl par leurs encouragements, leurs critiques, leurs chroniques, leurs soutien matériel, leurs achats de CD, etc… Un merci tout particulier à Stéphane et Sélina pour leur boulot sur Blog-Art.

Pour acheter carbone, allez ici.

CD_carbone.jpg

sommeil léger

Posted in discographie on septembre 21, 2005 by pumucklblog


Tracklist:
1) Sommeil léger
2) It doesn’t matter 2
3) Confiance
4) Insomnie
5) Remords
6) Berceuse pour soi…

Durée: 29 minutes.

N’étant sur blog art que depuis quelques mois, c’est la première fois que je complète la rubrique discographie au moment de finir un CD…N’ayant aucun recul, je m’abstiendrai de donner comme à l’habitude une quelconque appréciation personnelle de ce travail…et puis, merde, il faut jouer la star dans ce bas monde, la jouer stratégique et faire croire à la communauté que le CD en question est une tuerie, qu’on a jamais fait mieux et bla bla…Alors voila, il est vraiment formidable ce CD. Vous pouvez vous le procurer, (ainsi que subutex et philosophage 2.0 d’aillleurs) par correspondance ( pumuckl@laposte.net), et chez Planète Claire à Orléans (11 rue croix de Malte). D’autres boutiques accueilleront peut-etre l’objet…

Plus sérieusement, sommeil léger a été conçu entre février et septembre de cette année 2005. Il s’agit d’un travail absolument solitaire. Tous les morceaux purement instrumentaux ont finalement disparu de la tracklist finale (je les podcasterai peut-etre si je les finis) …Tous les titres sont par conséquent chantés et je peux dire, sans pour autant tirer des conclusions trop aventureuses, qu’il s’agit sans aucun doute d’un grand changement pour le projet musical pumuckl. Il est à noter que it doesn’t matter 2 est une reprise de depeche mode que les fidèles connaissent depuis 6 mois.

Je profite de ce post pour remercier tous ceux sans qui ce disque se serait fait quand même, mais avec moins de motivation, plus d’erreurs, moins de confiance, plus de naivetés…Pour faire vite:

  • mes "amis musiciens" (c’est a dire la plupart des "camarades" de la colonne de droite), qui ont écouté patiemment les démos pas propres et fourni des avis, qui m’ont invités sur blog-art, etc…
  • tous les webzines et radios qui ont chroniqués et diffusés pumuckl… Et aussi et surtout, Steph et Blog-Art, diffuseur number one de pumuckl
  • Les amis "extramusicaux" en particulier ceux qui m’accueillent paisiblement pendant l’été, qui me font prendre le train et faire du tourisme, ceux qui hébergent mes morceaux et m’offrent le loisir de lire des grands moments de sociologie, ceux qui se promènent, ceux qui mangent des kebab et même ceux qui ne voudraient pas être remercier… Et les autres.
  • et enfin, par honnèteté musicale, Drinking songs de Matt Eliott…

Philosophage 2.0

Posted in discographie on mars 25, 2005 by pumucklblog

tracklist
1/ philsophage 1
2/ philosophage 2
3/ philosophage +
4 /intermède
5/ philosphage 3
6/ philosophage 4

Durée : 40 minutes.

2.0 car Il s’agit en grande du renregistrement de philosophage. Avant de devenir philosophage, de nombreux thèmes de ce CD avaient été composé pour accompagner le court métrage d’un camarade… Puis repartant de ces petites pièces, j’ai enregistré à l’été 2003, une première version de philosophage, ultra bricolo, en enregistrant les rythmiques en temps réel, en tapant sur des casseroles… La découverte des potentialités de l’informatique musicale et de l’échantillonage et surtout l’enregistrement de premier EP de Karl alex steffen auquel j’ai participé m’ont bien fait comprendre les lacunes techniques de mes ouvrages… c’est pour cela que j’ai souhaité refaire presque en totalité philosophage en 2004. J’en ai profité pour retirer un morceau dont je n’étais plus trop satisfait et pour rajouter philosophage + ( d’ou le titre philosophage + : comme philosphage 2 et 3 existait déja et que je voulais mettre le nouveau morceau au milieu du disque, cela aurait fait bizarre de l’appeler philosphage 5…;o) .

Pochette de philosophage première version.

subutex

Posted in discographie on mars 25, 2005 by pumucklblog


tracklist
1/ subutex
2/ pause
3/ subutex
4/ pause
5/ subutex

Durée : 15 minutes.

Bien que ce soit philosophage qui ait recu les palmes des chroniqueurs, je préfère bien plus subutex. Tout a commencé en avril 2004, lorsque je me suis essayé pour la première fois et sans conviction au chant… J’ai enregistré les choeurs moi-même en un après midi. A partir de ce moment la, le morceau n’a cessé de s’etoffer et d’évoluer tranquillement jusqu’en septembre pour aboutir à deux versions assez proches mais tout de même distinctes…. Les pauses sont beaucoup plus miminalistes mais (d’ailleurs je ne devrais pas dire mais, le minimalisme n’est pas une tare…), j’y suis très attaché.
La brieveté de la chose vient, pour être honnête, autant d’un choix que du manque de temps… J’ai voulu que subutex s’écoute d’une traite comme on écouterai un morceau de 15 minutes. Malgré tout, je n’écarte pas l’idée d’intégrer ces morceaux dans un tout plus long…il me reste quelques brouillons inexploités que j’aurai sans doute grand plaisir a exhumer….