Archive for the humeur Category

rideau sur 2010

Posted in humeur, pumuckl écoute on décembre 25, 2010 by pumucklblog

Après avoir renoncé à l’exercice depuis bien des années, je m’autoriserai en 2010 à formaliser par ce petit billet mon modeste bilan tout personnel de l’année écoulée…

Pour ce qui concerne mon nombril ou plus exactement celui de pumuckl, 2010 qui devait être une année de pause a été une année de sollicitations ponctuelles et de projets « one shot », avec au final, bon nombres de concrétisations sympathiques. Pêle mèle, le split single Laudanum Vs Pumuckl, la compilation hommage à Sparklehorse du label « les disques normal », la participation à la compilation diabologum du webzine ADA… Et avec en carton encore,  un duo avec l’indispensable Lou dont je suis plutot fier mais qui n’a pas encore trouvé un support adéquat de diffusion, une reprise de dominique A pour la compilation ADA « remué », un remix de « sonore » qui sera diffusé en 2011 (mais surprise…). J’espère que les cartons seront ouverts en 2011… Pour les choses encore à faire, j’ai une petite envie de EP mais trouverai-je la motivation…?  a suivre.

Pour ce qui concerne la musique des autres, je m’abstiendrai de faire un quelconque bilan de la production « phonographique » de l’année passée car

  1. Vous vous contrebalancez de mon opinion, et vous avez bien  raison
  2. le survol des « top » de l’année me démontre par a +b que je suis passé à coté d’un océan de disques que je n’aurais d’ailleurs pas eu le temps de découvrir même avec une volonté activiste…
  3. comme diraient les économistes, mes préférences ne sont pas transitives et je ne sais pas comment on fait pour placer sufjan stevens à la place 27 et midlake en place 31…
  4. 2010 aura été pour moi l’occasion de sillonner le passé plus que le présent.

Bref, pour jouer le jeu, je vous dirai de courir acheter l’album d’ARLT qui s’appelle la langue et qui aura été ma seule vraie découverte de l’année. C’est minimal, ça dégage une véritable esthétique, maitrisée et assumée. Comme des comptines pour adultes, des formats simples incroyablement crus dans leur naiveté. Des comptines où plutôt que de se parler de parent à enfant, on se parle entre amants et où n’importe quel sujet devient « innocent ».

Et sinon, je résumerais l’année par l’album High Violet de National, pour le meilleur et pour le pire… Pour le meilleur, les chansons, évidentes…  Avec comme d’habitude un interêt plus limité pour les titres mis en avant et une affection absolue pour la fin de l’album (les trois derniers titres…). Et pour le pire, ce que nous raconte cet objet sur l’état tragique du marché de la musique.   Un album « indépendant » (4AD, merde!)  qui « ressort » 8 mois après sa parution initiale avec moulte bonus démontrant encore une fois au consommateur crédule que sa démarche d’achat est vilainement méprisée. Un album par ailleurs d’un niveau technique assez médiocre (apparemment, si on en crois l’ingé son en charge du mixage de l’album, les gars de National s’autoproduisent comme des ados avec tous les potars à fond…) qu’aucun label n’aurait laissé passer en l’état il y a encore quelques années, national ou pas national.

Je vous quitte en écoutant une vieillerie de fountains of wayne qui me propose : « i wanna sink to the bottom with you« . Je suis.

 

A Disparu Absolument…

Posted in humeur on janvier 31, 2010 by pumucklblog

Gérald l’annonce sur le site: Le webzine A Découvrir Absolument ferme définitivement ces portes après 10 ans d’activisme , 18 compilations et un nombre astronomique de chroniques.

C’est paradoxal et un peu cruel, mais l’affection que je porte a cette page web est a peu près aussi grande que mes visites y ont été rares depuis un an.  Le remise a neuf de la présentation du site n’aura pas toujours masqué un certain essoufflement… de l’envie et sans doute du lectorat.

Alors ADA, c’était quoi? Sans négliger tous les chroniqueurs, c’était surtout M. Gdo , avec sa plume sincère, entière,  parfois obscure (il aime ou il aime pas?), parfois cruelle mais qui savait succomber à l’enthousiasme complet et presque naïf pour des disques pas toujours évidents. ADA a été aussi une usine a défricher le terrain de la scène indépendante  et de l’autoproduction, avec, mine de rien, des intuitions carrément bluffantes (Sufjan Stevens, sur la compil 2…). ADA c’était enfin la vitrine d’une idée sans doute révolue (mais que je partage) de la musique d’avant garde, qui, comme le nom ADA l’indiquait, allait chercher son sens du coté du label Lithium… le mot comme vecteur d’introspection froide et sans pathos.

J’écrivais récemment, en réponse à la chronique de l’anecdotiste, que pumuckl existait sans doute pour donner des nouvelles a A Découvrir Absolument… C’est tristement vrai. ADA a été le premier webzine à chroniquer et diffuser pumuckl dès 2004, alors même que philosophage  (1ère version), n’était qu’une démo enregistré a la force du poignet sans aucun moyen. Il a été le premier a encenser pumuckl à l’époque de sommeil léger. Il est aussi celui qui a parfois vraiment compris ce que  j’essayais de faire. En bref, Gérald est, plus que n’importe qui, celui qui, par son engagement a me soutenir, a donné du sens a Pumuckl et m’a aidé a perséverer.

Pour cela, je le remercie.

Bonne chance pour la suite et pour le reste.

et puis ça, encore…

Posted in humeur on septembre 6, 2007 by pumucklblog

Faire de la musique. Autrement dit… cultiver un réseau, surfer. Inviter des inconnus à écouter tes morceaux. Leur dire que les leurs sont vraiment « sympas », qu’il doivent continuer. En écouter quelques uns, quand même.  Distribuer les attestations de bon gout.Et même, rajouter de l’emphase. Faire des jolies photos mal cadrées avec ta tète qui regarde pas l’objectif. Etaler des émotions. Parler de toi avec des grands mots. Si possible reprendre les grands mots que d’autres ont eu pour parler de toi. Rationaliser. Noter. Compter ses amis. Les afficher. Faire de la musique. CQFD.

 Oh la plutot, mes amis, faisons plutot dadoudi.

ça, ça m’épate…

Posted in humeur on août 29, 2006 by pumucklblog

Je ne parle pas technique d’habitude mais, ça,ça m’épate…Les pianistes et autres amateurs de claviers vont crier au scandale et au blasphème mais quand même, je suis curieux de voir les performances de cet engin, en particulier en ce qui concerne le rendu de la vélocité…

sauvagerie lacanienne

Posted in humeur on avril 5, 2006 by pumucklblog

Naviguant sur le net… ici… Echange de bon procédés? Non plus.

Franchement pas même. J’ai encore dit aujourd’hui que des hauts et des bas était dans son "esprit" voire son "ambition" un disque frère de sommeil léger (ce qui ne veut pas dire que mon affection pour ce disque ne soit qu’une expression narcissique…ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit…). Dans cet espace, Je n’aime pas parler des gens, je préfère parler de leurs disques… mais je n’en pense pas moins.
Pour le moins étrange d’être repeint ainsi, de voir son image se refléter a postériori à la vitesse du réseau…
Suragité, fougueux, tendu
, voila qui étonnera peut-être les fidèles de pumuckl. Mais c’est vrai que ce concert n’était pas tout a fait comme les autres. et du zopiclone au subutex, il n’y a qu’un pas.
Merci en tout cas.

Héroique

Posted in humeur on janvier 25, 2006 by pumucklblog
Mon héros périssable du jour a 76 ans et s’illustre dans les couloirs du centre pompidou et du tribunal de grande instance de Paris comme indiqué ici. Vous apprécierez comme il se doit l’argumentation dudit héros en fin d’article.
Une illustration de la devise pumucklienne, inspirée de ma pensée partagée avec le penseur nino:
L’art n’est pas la philosophie de ceux qui ne savent pas en faire.

PS: une loi d’amnistie sur toutes les conneries que je raconterai cette semaine est en cours d’examen au parlement de mon bon sens. C’est pas une raison pour en dire plus que moi. En vous remerciant.

Médiocrité zoologique.

Posted in humeur on janvier 9, 2006 by pumucklblog

Vous n’avez jamais pensé faire le cou(p) du lapin à une girafe?